cpc

CPC – Coût par Clic : rémunération au clic

Lorsque Facebook n’était pas encore populaire, les tarifs au clic et à l’affichage étaient très faibles si on les compare avec les prix pratiqués par les autres canaux publicitaires comme Google Adwords qui était alors considéré comme étant un outil plus mature. Maintenant Facebook rassemble près de 845 millions d’utilisateurs dans le monde, c’est donc naturel qu’il soit devenu le canal de diffusion publicitaire pour les annonceurs.

Qu’est-ce que le coût par clic ?

Le CPC ou le coût par clic ou PPC en anglais est un concept utilisé dans toutes les campagnes de liens sponsorisés. Il existe en tout trois types de CPC dans une campagne de liens de type Adwords. Le premier est le CPC max qui est une variable à déterminer pour chacune des campagnes, groupes d’annonces ou mots clés. En gros, c’est le tarif maximum que vous serez prêt à débourser pour chaque internaute qui cliquera sur une de vos publicités. Il convient néanmoins de préciser que la majorité des plateformes de publicité fonctionne sur le principe d’enchères. Il est donc important de fixer un plafond pour tous les mots clés. Il y a par la suite le CPC moyen qui est un indicateur de performance permettant de suivre l’évolution des campagnes. Si le CPC moyen est bas, plus vous rassemblerez des clics pour un budget prédéterminé. Enfin, il y a le CPC réel qui est une notion technique beaucoup plus complexe, mais utile si on veut comprendre comment fonctionne une campagne de liens sponsorisés. Pour savoir précisément votre CPC réel, Google calcule le CPC minimum pour équilibrer le classement de l’annonce de votre concurrent. C’est un moyen sûr d’être mieux positionné que ces concurrents pour pas cher.

Le rapport entre Facebook et le CPC

C’est très simple, depuis les dix dernières années, Facebook est devenu l’outil de référencement privilégié de tous les médias. On y investit et pour cause les résultats s’entrevoient sans attendre. Selon une étude en 2012, une impression sur 4 est aujourd’hui réalisée sur Facebook aux Etats-Unis et ce chiffre tend à augmenter. En France, à la même année, le ratio s’était établi à 18,5 %. Ce succès a un impact direct sur l’augmentation du coût par clic. Le CPC évolue ainsi d’une campagne à un autre en fonction du degré d’affinité de la marque et des performances de cette dernière.

 La campagne qui jouit de bons taux de clics est généralement privilégiée par Facebook et revient moins chère. Ainsi, le taux de clic moyen d’une campagne sur Facebook est de 0,03 % pour un CPC s’échelonnant entre 20 à 30 centimes. Si le taux de clic est à moins de 0,02 %, la campagne revient chère et s’établit entre 50 à 70 centimes. Dans le cas où les campagnes obtiennent des taux de clics à 0,25 % le CPC revient à moins de 10 centimes ce qui est une vraie aubaine pour les annonceurs.

Articles similaires